Bordeaux Autrement
Maison d'hôtes
Français

 

 

 

Bordeaux Autrement
Maison d'hôtes

100 Boulevard du Président Franklin Roosevelt à Bordeaux



Histoire autour de la maison

En 1789, Bordeaux se place au premier rang des ports français et au deuxième rang des ports du monde après Londres.
L'unité classique de la ville du XVIII, Bordeaux le doit à l'alignement de façades quasi uniformes car il s'agit de lotissements. Vitrines architecturales qui traduisent généralement le désir d'ordre et de mesure souhaités par de riches négociants investissant dans la pierre le long des promenades.
En 1822, c'est l'ouverture tant attendue du pont de Pierre, premier pont reliant les deux rives, puis en 1824 celle de l’Entrepôt réel des denrées coloniales pour stocker les marchandises sous douane. En 1829 le nouvel hôpital Saint-André remplace l'ancien, devenu insalubre. Les arts décoratifs, la céramique (David Johnston s'associe à Jules Vieillard en 1840) : la ferronnerie, et le vitrail trouvent un développement dans les maisons bourgeoises.
La construction des boulevards a commencé en 1853. En 1865, le contour de la ville de Bordeaux évolue et le grand boulevard de ceinture marque désormais les limites administratives de la ville. Afin de pouvoir contrôler les flux de personne et de marchandises, et notamment pouvoir y prélever des taxes, des postes d'octroi sont établis au croisement des voies principales. Ces limites géographiques en ont encore conservé le nom de "Barrière" qui marquaient une véritable délimitation.

Vign_b6v6d9eciaepurh-tt-width-600-height-400-bgcolor-000000
City Break Premium
Vign_4445005805_d308e14ef6_t
VISITER NOS CHAMBRES
© 2011
Créer un site avec WebSelf